top of page

L’importance du nerf vague (extrait du mémoire de Lucie, 2023)

Dernière mise à jour : 12 févr.

Le nerf vague qui l’un des nerfs les plus long et qui passe partout dans le corps. C’est

un peu le sous-marin de notre système nerveux.


Il prend naissance dans le tronc cérébral. Il descend ensuite vers le cœur, les poumons,

les intestins, le foie et la plupart de nos organes.


C’est lui qui transmet les informations nécessaires pour que notre système nerveux

revienne à l’équilibre, sur le plan émotionnel, cardiaque, digestif, inflammatoire.




Que se passe-t-il dans notre corps lorsque nous sommes en situation de stress ?

Lorsque nous sommes soumis à une situation qui nous génère du stress, nous nous

mettons dans un état de « combat ou de fuite ». Dans cet état, notre système nerveux

autonome sympathique accélère nos fonctions pour nous préparer à l’action, celle qui

va le mieux nous protéger. Notre organisme envoie le sang loin de nos organes

digestifs, vers les muscles de nos bras et de nos jambes, la respiration s’accélère pour

apporter plus d’oxygène aux muscles. Nos fonctions de régénération sont ralenties au

profit des fonctions motrices.


Notre système nerveux parasympathique, par le nerf vague, nous met dans un mode

« décélération » et commande au sang d’affluer vers les organes digestifs, et active les

fonctions de récupération.

Il est donc important d’apprendre à activer ce mode régénération surtout après avoir été soumis à une réaction de stress intense et prolongée.


« Activez votre nerf vague » par le shiatsu et l’acupression et mettre en place une nouvelle routine santé favorise le retour au calme, et diminue les effets du stress : inflammation, troubles digestifs, maladies auto-immunes...



Le nerf vague et le tronc cérébral


Une stimulation du nerf vague par le shiatsu pourrait contribuer au traitement de la

dépression, de stress post-traumatique.


Aussi de nombreux symptômes peuvent apparaître en cas de dysfonctionnement du nerf vague : une rigidité au niveau du cou et des douleurs cervicales inexpliquées.

Les protocoles de la tête et du cou (avec la ligne des Jokos) vont avoir un effet sédatif du

système nerveux et vont apaiser le stress sous toutes ses formes. Les pressions des

points de la ligne des Jokos qui se situent à l’arrière du crâne (région où se situe le

cervelet) vont contribuer aux bonnes fonctions cognitives.


J’ajoute en séance tous les points Shu situés sur le méridien de la vessie qui seront

un bon complément pour réguler le système nerveux.


Le nerf vague et les points Shu


Les points Shu sont situés au niveau des ganglions spinaux. Un ganglion spinal est un

ganglion nerveux situé à proximité immédiate de la moëlle épinière et donc près de

la colonne vertébrale.


Les ganglions spinaux sont uniquement sensitifs. Ils contiennent le corps cellulaire de

neurones qui amènent les messages de la peau vers le système nerveux central.


En acupression, les points Shu sont situés le long du méridien de la vessie et vont

avoir une fonction apaisante sur le système nerveux autonomes.

En effet on stimule les muscles para vertébraux ainsi que les racines de leurs nerfs

dans le but de réguler les fonctions du nerf vague et le système nerveux sympathique.

La stimulation permet au corps de relâcher les tensions. Les muscles se détendent, la

circulation sanguine est améliorée et la tension nerveuse s'apaise. Le relâchement

physique pendant le traitement agit aussi au niveau psychique.





Le nerf vague et les trois foyers


Le nerf vague est impliqué dans les réactions autonomes de l’appareil

cardio-vasculaire, trachéo-broncho-pulmonaire et digestif.

En actionnant le nerf vague, nous allons ralentir le rythme cardiaque, actionner le

système digestif et abaisser la température du corps.


En agissant sur les points d’acupression des 3 foyers, nous allons activer le nerf vague

et réguler la respiration, la circulation, la digestion et le relâchement du corps.



Sur la partie supérieure, nous pouvons agir par les points du kata du thorax et sur

ceux qui sont situés sur le sternum.


Le nerf vague nous parle à travers notre système sanguin. En agissant sur le point Mu

du maître cœur, le 17VC et celui du cœur le 15VC, nous allons rétablir la circulation du

sang et donc activer le système parasympathique du corps (qui ralentit le rythme

cardiaque).


Les exercices de respiration sont importants pendant la séance. En effet au moment de

l'expiration, le nerf vague augmente son activité et fait ralentir le rythme cardiaque. Au

contraire, à l'inspiration, l'activité du nerf vague est réduite et le rythme cardiaque accélère. Un yin et un yang en parfaite harmonie !


Sur la partie du réchauffeur moyen et inférieur, avec les protocoles du Hara. En

effet, le nerf vague est responsable de la digestion et du transit.

En général, tout dysfonctionnement du triple réchauffeur provoquera des troubles sur le

méridien, comme autour de l’oreille avec des acouphènes ou bourdonnement par

exemple qui peuvent être liés à un vide de ki dans le foyer inférieur (généralement le

rein).

Le point clé du merveilleux vaisseau de liaison Yang, le 5TR, favorise la circulation dans

le méridien du triple réchauffeur.


Mais rien ne vaut que la pratique pour assurer de tel théorie ! Chaque personne est

différente et dans une même pathologie, les causes peuvent être différentes d’une

personne à l’autre !

46 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page